Accueil

La Boxe Française

Le Club

Tarifs

Équipements

Enseignement

Photos

Nos partenaires

Revue de Presse

Historique

Aux origines de la Savate, les méthodes d'attaque et de défense, enseignées par les maîtres de la savate se composaient de tous les coups utilisables en combat de rue : percussions de la tête, des mains, des poings, des avant-bras, des coudes, des genoux, des jambes et des pieds auxquelles venaient s'ajouter des techniques de saisies, de clés, de ramassements, de passements de jambes ou d'enfourchements, complétées d'immobilisations et de projections.
Du fait de leur terrible efficacité, ces formes techniques, dites "anciennes, particulières ou annexes" sont interdites par le règlement fédéral actuellement en vigueur en Boxe Française Savate, bien qu'elles fassent toujours partie de son patrimoine.

1790

Les marins français et génois utilisent une méthode de combat pendant leurs loisirs, la boxe française savate s'appelait alors la "savate" ou le "chausson". Sport de combat utilisant pieds et poing , elle développe l'équilibre, la souplesse et la maîtrise de soi. A la portée de tous, la boxe française savate est une véritable gymnastique du corps et de l'esprit. Alexandre Dumas, Théophile Gautier, Hemingway, ont pratiqué la boxe française

1880

Apparaît donc dans le Midi de la France, une méthode de combat utilisant exclusivement les pieds : c’est le «chausson» et simultanément, dans le Nord du pays se développe une méthode similaire dans laquelle s’ajoutent aux coups de pieds quelques coups portés avec la main ouverte (les baffes) : c’est la «savate».